Modèles animaux et Différenciation Tissulaire (MoDiT)

MoDiT

Modèles animaux et Différenciation Tissulaire (MoDiT)

Animation: Amandine Duchesne et Katayoun Moazami-Goudarzi

Expertises : Embryogénèse ; Reproduction ; Transgénèse ; Anomalies neurodégénérative.

Thématique globale 

MoDiT
MoDiT © INRAE
Nous analysons la fonction biologique de gènes impliqués dans le développement et la différenciation tissulaire et/ou récemment trouvés associés à des défauts du développement précoce, pouvant affecter le système nerveux.

 

Résultats marquants

  • Lien SLC25A46 et axonopathie.
  • Rôle de CEP250 dans la fertilité.
  • Réplication asymptomatique périphérique de certains Prions
  • Lien entre le niveau d’expression de PrP et la nature des souches de Prions.
  • Lien KIF1C et défauts myélinisation

Questions scientifiques

1- Fonction biologique des protéines prion, lien avec des anomalies multiples du développement

La famille des protéines Prion comporte trois loci. Outre l’implication connue de PrP dans des pathologies neuronales, un rôle de cette famille i) au cours du développement des tissus embryonnaires et de certains tissus adultes, avec une potentielle redondance/antagonisme entre ses différents membres, et ii) sur la résistance à certains pathogènes viraux, est en cours d’analyse à l’aide de modèles souris.

2- Fonction de gènes suspectés d’être impliqués dans des anomalies génétiques bovines du développement

Ces analyses visent, par modélisation en souris, à valider et comprendre le lien potentiel établi à partir d’anomalies génétiques bovines identifiées via l’ONAB, entre certaines loci et des phénotypes dommageables du développement. Plusieurs gènes sont/ont étés ainsi analysés :

  • Fonction de la protéine CEP250, lien avec le Syndrome d’Hypoplasie Généralisée Capréoliforme (SHGC)
  • Fonction de la protéine SLC25A46, lien avec l’apparition d’une axonopathie distale.
  • Fonction de la protéine KIF1C, lien avec l’ataxie progressive
  • Fonction de la protéine MYH3, lien avec le développement craniofacial

3 – Fonction de gènes suspectés d’être impliqués dans des défauts de fertilité (azoospermie ou tératospermie, létalité embryonnaire)

Le lien entre certains loci et des anomalies soit du développement gonadique, soit du développement embryonnaire et des annexes embryonnaires est recherché par modélisation en souris. L’origine des gènes étudiés dérive de pathologies humaines ou animales.  

Dispositifs de recherche

  • Modèles de souris transgéniques.

Collaborations et partenaires

  • Unités INRAE : Génétique moléculaire animale, Biologie de la Reproduction et Développement, Virologie et Immunologie Moléculaire.
  • Unités INSERM et CNRS.

Rattachement à l’école doctorale : SDSV (Structure et dynamique des systèmes vivants)      

Rattachement à l’Université Paris-Saclay

Voir aussi

Dans ce dossier

Consulter toutes les publications A de l'équipe MoDiT

Date de modification : 10 octobre 2023 | Date de création : 31 janvier 2014 | Rédaction : P. Huan